Pocket full of stones

Fin 2003 , Mash était venu me rendre visite pour fêter la nouvelle année. Mash, lui, c’est un vrai pote, pas une connexion graffiti. Il est de Nancy comme moi et d’une génération de graffeurs avant la mienne.D’ailleurs, je prendrais pas trop de risque en disant que c’était un dès premier graffeurs sur la région. On décide de peindre une pièce en commun histoire de changer un peu et puis aussi parce qu’on s’entend plutôt très bien devant un mur même si nos style sont différents. A l’époque j’habitais à Saint Ouen. J’ai donc fait visiter le spot local à mon invité, le très connu terrain de Saint Ouen qui était devenu mon spot favoris. Il fallait choisir un mot ou une phrase à mettre sur le mur. J’crois que j’avais déjà bien cogité le truc avant. Je lui propose : « Pocket full of stones ».C’était le titre d’un morceau des Underground Kingz sur le BO de Menace II Society  et puis ça tombait sous le sens: on était tout les deux chômeurs depuis plusieurs mois. Les poches pleines de cailloux…c’était à peu près la situation du moment. Je sais plus vraiment si j’avais préparé un sketch mais c’est moi qui était en charge de tracer et à Mash de faire les intérieures avec ça touche perso: ces traits qui sortent de l’intérieur pour passer sur les contours.On a fait ce qu’on avait à faire. Ca nous a pas pris énormément de temps mais bon, en partant on était satisfait.

Un pure moment, pas tant pour la qualité du graff (avec le recul, je me dis que c’est pas une oeuvre d’art…) mais pour l’ambiance et la combinaison avec Mash qui me  rappelle une putain de bonne période.

Tags:

1 Comment

  1. RAP 2122 dit :

    U.G.K (Under Ground Kings: BUN.B PIMP.C)

Leave a Comment