La compèt’ c’est mon carburant

Stylefile. Le magazine allemand est l’un des plus intéressant à l’heure actuelle. Il n’est franchement pas parfait mais il a le mérite de présenter différents styles et une quantité non négligeable de peintres d’Outre Rhin que j’apprécie. A l’occasion d’un article sur mes graffiti, Stylefile m’avait demandé de faire un sketch pour leur couverture. C’était l’année dernière. Il m’avait prévenu qu’ils avaient demandé à toutes les personnes qui avaient un article dans ce numéro de réaliser un lettrage « Stylefile ». Ahah! Il ne m’en fallait pas plus pour me motiver à prendre un stylo.

La compèt’ c’est mon carburant (la chambrette aussi diront certains…).

Affronter nos lettres et nos flèches, ça me met grave la motiv’. C’est un peu comme lorsque je monte à Berlin me ressourcé…je me prend deux trois claques niveau style et ça me remet la pression pour quelques mois.Cette compétition seine dans le graffiti, me pousse à progresser toujours plus.

Je décide donc de me donner deux chances en faisant deux sktechs. Le premier est plus smooth. Il démarre avec un gros S, bien dynamique qui va donner du mouvement à tout le reste du lettrage. Je me devais de faire un style plutôt lisible, donc j’enchaine des lettres assez simples. Le Y est pas vraiment dans la forme générale du STYLE, j’aurais du le faire pencher vers la droite.Là, il oppose trop le T et le L. Le E par contre fini bien le STYLE en reprenant le mouvement du S, mais comme c’est une lettre ouverte, ça laisse partir le mot, ça le fige pas dans un rectangle . Le FILE est pas extraordinaire. Je fais un gros F pour être cohérent avec le S (et aussi parce que j’aime bien commencer par une grosse lettre) et je joue la sécurité en reprenant quasi le même E qu’au dessus. Je place quelques effets habituelles: les explosions comblent bien le vide qui est sous le S et le perso colle plutôt bien au lettrage.

Je voulais faire un lettrage différent pour le deuxième. Plus rigide. Il passe pas trop mal. J’aime la boucle du L qui n’a rien à faire là et le E qui suit. Pour le reste, c’est un lettrage classique. L’effet parchemin dans le T passe complétement inaperçu. En revoyant ce sketch il m’a fallu au moins 10 secondes pour me demander ce que venait foutre la gros rectangle au dessus du T…

Au final, aucun de mes sketchs ne paraitra. C’est  les Os Gemeos qui feront la couverture.

Tags:

3 Comments

  1. Un fan ! dit :

    A quand un p’tit passage à Nancy ?
    Sympa ton blog notamment parce que tu accompagnes tes photos d’un texte ce qui est appréciable car les mots donnent de la profondeur aux images .

  2. TopG dit :

    Bonne initiative, je ne peux que te rejoindre quant au manque de textes et de réflexions partagées en ce qui concerne le graffiti sur le web…

Leave a Comment