Le Izzy Store

Le Izzy Store, c’est un magasin énorme, ouvert jusqu’à 4h du matin. Construit sur plusieurs étages, on peut y trouver des tas de trucs ayant trait de près ou de loin au graffiti.

Au rez-de-chaussée, une énorme librairie. Pas mal de bouquins old school new-york et quelques bons ouvrages européens. Le bouquin coup de coeur du shop en ce moment, c’est Classic Hits. Aux étages suivants, tu peux acheter de la spray à bon prix. Ils ont de la Belton et de la Montana black. Par contre, ils ne vendent pas toutes les cochonneries du type édition spéciale « pro model » et puis les dernières bombes qui vont arrêter la guerre dans le monde.

Si tu fais bien attention à côté du comptoir au 2ème, il y a un renfoncement avec de la sape et de la sneakers. C’est Supadope qui tient le rayon. Ils ont quasi que de la Nike. Deux, trois sapes 7th Letters et puis les t-shirts du site Lectrics. Ils vont bientôt rentrer la collec’ d’été justement. C’est le moment d’aller faire un saut.

Au quatrième, il y a un étage complet réservé au style. En général tu peux y faire de bonnes affaires. Pas mal de promotions tout au long de l’année. Il y a des lettres, des flèches, des formes de toutes sortes. La dernière fois que j’y suis passé, ils avaient du E et du A à bon prix. Ce qui se vend le mieux c’est le I et le Y. Bon. C’est pas le meilleur style du marché mais ils le changent régulièrement. Tu peux y passer plusieurs fois par an et y trouver du neuf à chaque fois. Attention tout de même leur style est un peu dirty: mieux vaut prévoir un sac hermétique pour l’emmener. Si tu y viens par hasard et que tu n’as rien prévu, tu demandes Isma’. Il a ce qu’il faut, par contre il te fait payer le sac : 10 cents.

Bizarrement, il y a jamais eu d’étage ou même de rayon « effet » ou « pimp my graff ». J’crois que c’est pas le genre de la maison.

Si tu as un petit creux, ils ont un restaurant au dernier étage. Ambiance bonne franquette. Nappe en papier. Le mardi et le jeudi, Dj P vient mixer. La sélection est 90′s NYC. C’est le délire de la maison. Niveau bouffe, ils font participer les producteurs locaux. La carte est variée: des plats vegan à base de soja et de faux steak de chez Sader et Stick, des spaghettis de chez Gris1, des casses couilles de taureaux de brebis de chez Aple, de la pizz’ Toulousaine (canard, foie gras, gésier) de chez Rezo. En général c’est bien servi. Si Phil est de service le jour où tu passes, dis lui qu’on se connait et il te servira une ou deux bières à l’oeil.

Voila. C’est un shop pas trop mal mais petit bémol quand même : le patron est un super connard.

 

Merci à Papa Dope pour la photo straight from Brighton

No Comments

    Leave a Comment