1001 Sketchs

Sans phrase, sans sens, ni fin et pourtant un livre est écrit. 1001 lignes en 180 pages. Il suffira de s’y appliquer: lâcher son trait, lui donner carte blanche et se laisser guider. Etre surpris par ses propres lignes. Croire qu’on les maîtrise, alors qu’il n’en est rien. Echouer, observer, étudier, tourner la page et recommencer… sans recommencer justement. Inédit à chaque fois. Pousser les formes et les lettres jusque dans leur dernier retranchement: qu’elles soient les plus originales possible sans en altérer leur lecture. Vider son encre sans retenue. Libre mais avec ses bases, son histoire, New-York. Former un ensemble cohérent mais pas forcement en équilibre.

Un mot se trace, il ne se fera pas deux fois car son trait à cet instant est unique, impossible à reproduire, c’est ce qui en fait sa force et son interêt. Une spontanéité brute, originale et instinctive.

Ce n’est pas de la branlette de sketcheur en mal de poésie. C’est vraiment ça mon dièse.

2 Comments

  1. arkor dit :

    un livre qui va sortir ?? ou un espece de sketch book geant?

Leave a Comment